Comment avoir la qualité primordiale d’un leader ?

Leader Inspirant

Qu’attendent les dirigeants d’un ? IBM a récemment posé cette question à 1700 PDG dans 64 pays. Les 3 traits de leadership qui importaient le plus étaient : la capacité de se concentrer intensément sur les besoins des clients ; la capacité de collaborer avec des collègues ; et la capacité d’inspirer.

Inspirez !

Les auteurs ont recueillies  les informations concernant un peu moins de 50 000 dirigeants évalués par environ un demi-million de collègues, confirmant fortement l’importance d’un leadership inspirant. Parmi les 16 compétences en leadership mesurées le plus souvent, c’est clairement celle qui se démarque. Dans les données, la capacité d’inspirer crée les plus hauts niveaux d’engagement des employés. C’est ce qui sépare le plus efficacement les leaders les plus efficaces des leaders moyens et les moins efficaces. Et c’est le facteur que la plupart des subalternes identifient lorsqu’on leur demande ce qu’ils aimeraient le plus avoir de leur chef.

Pourtant, les dirigeants qui veulent être plus inspirants ne savent tout simplement pas quoi faire.

Ce que font les leaders inspirants.

Pour répondre à cette question, les auteurs ont entrepris ce que certains pourraient appeler un exercice d’ingénierie inverse. Ils sont allés dans leur base de données et ont recherché les leaders qui ont reçu les meilleurs scores sur la compétence «inspire et motive la haute performance». Ils ont trouvé 1 000 leaders et analysé ce qu’ils faisaient qui les séparait de leurs homologues moins inspirants.

Certaines de leurs actions étaient spécifiques et tangibles. Par exemple :

  • établir des objectifs à long terme avec leur équipe ;
  • passer du temps à former leurs subordonnés ;
  • engagés dans un comportement hautement collaboratif ;
  • encouragé ceux qui les entouraient à être plus innovants.

Les chefs inspirés étaient plus aptes à établir des liens émotionnels avec leurs subordonnés et, ils étaient :

  • meilleurs à établir une claire ;
  • plus efficaces dans leur communication ;
  • prêts à passer plus de temps à communiquer ;
  • des champions ardents du changement.

Ils ont été perçus comme des modèles efficaces au sein de l’organisation.

Les données envoient un message clair : dans ce cas, « plus c’est plus ». C’est-à-dire que plus un leader présentait de tels comportements, plus il était perçu comme un leader.

Comment s’y prennent-ils ?

La question est donc de savoir comment ces leaders inspirants ont fait cela. De nombreux leaders inspirants et enthousiastes sont extravertis, mais d’autres leaders peuvent adopter un certain nombre d’autres approches qui n’exigent pas nécessairement qu’ils soient extravertis.

En d’autres termes, un leader pourrait être source d’inspiration pour définir un objectif étendu de différentes manières. Il pourrait, par exemple :

  • Créer une vision convaincante, une approche  ;
  • Rencontrer les membres de l’équipe et les faire collectivement définir l’objectif, avec une approche d’amélioration ;
  • Établir des objectifs ambitieux en lançant un défi au groupe et en fixant un délai spécifique en adoptant une approche de conducteur ;
  • Encouragé l’équipe à trouver un objectif éthique axé sur la mission de l’organisation auquel cas il a pris la voie du principe.

Un leader peut selon la situation utiliser l’une ou l’autre de ces approches ou les associer pour renforcer l’inspiration. Selon les données, chaque approche était tout aussi efficace, mais les leaders qui étaient capables de maîtriser plusieurs approches ont considérablement augmenté leur efficacité.

Apprendre à être inspirant.

Finalement la question est de savoir si les dirigeants peuvent apprendre à devenir plus inspirants. Pour le savoir, une autre étude à été effectuée auprès de 882 cadres à partir de données recueillies sur trois années, mesurées sur les 16 compétences différentes et encouragées à concentrer les efforts sur l’amélioration de l’une d’entre elles. En se concentrant sur les 310 qui ont choisi d’améliorer leur capacité à inspirer les autres, les auteurs avons constaté que, en tant que groupe, ils ont fait des progrès impressionnants – passant du 42e percentile (inférieur à la moyenne) au 70e centile. C’est un gain positif statistiquement significatif, et des preuves convaincantes que lorsque les leaders utilisent la bonne approche, ils peuvent apprendre à devenir plus inspirant.

En d’autres termes, avec la sensibilisation, une bonne rétroaction et un plan de développement, les leaders sont en mesure d’améliorer cette compétence de leadership la plus importante.


inspiré par : Zenger et Joseph Folkman –How to Be Exceptional: Drive Leadership Success by Magnifying Your Strengths (McGraw-Hill, 2012).

image de Umutcan Erduran – 1X


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Si cet article vous a intéressé, PARTAGEZ-le

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email