Mais qui est Olivier Parent

Coach issu du milieu du sport de haut niveau et formateur, j’interviens tout autant dans l’entreprise, le milieu artistique que le monde sportif.
Formé au Coaching à l’Université de Paris VIII et coach certifié par le «Centre for Performance & Alignment», j’ai complété mon approche par une formation à la Thérapie Brève de Palo Alto, à l’Institut Gregory Bateson qui représente le MRI pour l’Europe francophone, ainsi que par une formation de Maître-praticien en PNL. J’ai aussi passé 12 années dans le sport de haut niveau comme entraîneur et préparateur mental.

J’ai créé et animé des formations sur mesure depuis 2000 pour des SSII ainsi que d’autres entreprises afin de développer leurs capacités en management et en communication.

Mes clients ont été aussi bien des dirigeants du milieu de l’audiovisuel, des chercheurs du CNRS, de l’éducation nationale, des managers de SSII ainsi que des artistes. J’ai aussi travaillé pour des organisations telles que l’Union Sociale pour l’Habitat, gérant l’ensemble des offices HLM de France ou accompagné de Hauts Potentiels chez Boeringer Ingelheim France.

Actuellement de travail à développer, comprendre la nouvelle économie issue de la crise et d’internet afin de permettre aux entrepreneurs modernes, indépendant dans la création et le développement de leur activité.

Une vision positive et humaniste

J’ai toujours pris la voie me permettant de vivre pleinement mes envies et mes passions. Je suis persuadé que l’expertise passe par la passion et qu’il faut « vivre pour réaliser ses rêves avant que la vie ne les dévore ».
Depuis que j’entraîne, j’ai pris une habitude de travail simple mais qui reste une ligne de conduite pour moi : à partir du moment ou j’accepte de travailler avec une personne, un groupe, c’est que je suis persuadé que la ou les personnes sont capables d’atteindre un objectif plus élevé que celui qu’il(s) s’est, se sont fixés. Dans mon esprit il est donc impossible, si nous travaillons ensemble que vous échouiez.

Si une autre caractéristique me définissait je dirais que c’est la certitude qu’il n’y à aucune vérité absolue ou révélée, qu’elle est toute relative, changeante en fonction des contextes et que nous devons remettre en doute nos croyances, nos certitudes tout comme nous devons accepter la différence, source d’enrichissement, pour peu qu’elle ne dépasse pas bien entendu les principes démocratiques et laïcs.