Je te coach pour traverser la rue.

Article_-coach-traverser-route

Offre exclusive !!! :  Je peux être coach pour t’aider à traverser la rue au bon endroit !

Grace à moi tu n’auras plus peur des voitures, tu apprendras les 3 trucs des experts qui ont survécus dans les villes les plus dangereuses et en bonus je t’apprendrais à draguer en aidant les autres à traverser sans danger. Pour arriver à cette expertise j’ai été renversé 3 fois, j’ai fait 6 formations y compris avec des aveugles ! cela m’a couté 8.743 € et des années de mises en pratique.

Normalement je te le ferais à 8.000 € ! Et bien non, pour toi, je te redonne tout mon savoir pour 7.000 ? non ! 5.000 ? non ! juste pour 1.743 € seulement. Et si tu commande avant la fin du mois seulement 1.400 €.

Attends lis… je t’explique.

Non mais je rêve !

Je vais sur LinkedIn… je regarde qui j’ai en deuxième degré de connexion pour inviter des profils intéressant et j’ai quoi ? De la soupe de coach..
Et hop dans la série : un coach physique, un coach de bien-être au travail, un coach pour m’apprendre à faire mon site, alors je te le demande… tu veux pas être mon coach.. coach de picole, de poésie, d’amour, de réussite, enfin un coach quoi ! Comme tout le monde quoi !

 

Avant c’était mieux !

Souviens-toi… avant nous avions des préparateurs physiques, des consultants en entreprises, des thérapeutes pour nos problèmes de cœur, des conseillés en image ou relooking, des formateurs… mais bon ils sont tous passé coach !

Alors je sais ce que tu vas me dire… on me dit souvent.. surtout ceux qui sont coach… :

  • – on a le droit de s’appeler comme on veut non ! ? !

-Ah ben oui.. je suis vraiment bête.. après tout je vais faire pareil… : « je voiture penser télémétrique outils doux... »

-Tu comprends pas ?? Ah mais attend j’ai droit d’appeler les choses comme je veux faut t’y faire…!

-….

-Hein ?! Quoi ? si on veux se comprendre il faut qu’on parle la même langue… ? ha oui c’est vrai… mais du coup si j’utilise le même mot pour tout dire tu vas pas comprendre ce que je dis… schtroumpf alors ! … c’est pour ça que l’on à un vocabulaire riche ? 

 

C’est un coachstchroumpferie !

he oui en fait compte coach c’est le mot brouette qui veut plus rien dire… d’un autre coté ça permet à celui qui l’utilise d’avoir un mot à la mode et de faire n’importe quoi derrière… ? 

Car c’est peut-être en fait un symptôme.. mais de quoi ? Et bien soit d’une utilisation marketing d’un mot qui plait (à ce jour) ou bien du fait de n’avoir pas trouvé exactement ce que l’on fait et du coup de ne pas trouver comment le nommer … 

Mais bon c’est le problème du gars ! Alors pourquoi cela m’irrite ? Peut-être que cela empêche celles et ceux qui ont fait des formations de coaching, des certifications qui prennent du temps, de l’argent, un superviseur de pouvoir profiter pleinement en étant noyé dans le ‘j’aide donc je coach’…

Mais comme le titre n’est pas protégé… je peux être le coach dont je parle au début…

C’est quoi mon problème ?!?

Bon alors je chipote ? Je suis élitiste ? Je suis old school ? Pénible ? Tout en même temps ? Qui sait… mais cela ne change rien pour les autres, pour les personnes qui font appel à une aide.

Un métier qui n’est pas nommé n’est pas vraiment un métier… Et pourtant nous avons le vocabulaire pour comprendre
– un consultant à un savoir-faire qu’il apporte et fait ce qu’il faut pour résoudre la situation ; il le fait
-un formateur à un savoir-faire qu’il apprends pour que ce soit toi qui le fasse
– un coach ne sait pas comment résoudre la situation il sait juste qu’il peut t’aider à trouver toi-même une solution

C’est simple non? Résumons : Si je t’apprends à faire ton marketing, je te forme. Si je construis pour toi et avec toi ton marketing je suis consultant. Si je te pose des questions pour que toi-même tu trouves et décide comment faire je te coach.
Et si je suis préparateur physique ? je t’aide à être en meilleure forme… C’est simple … 

Alors que faire ?

En fait cette confusion est à la fois facilitante dans le discours car je t’aide à trouver comment faire(coach) , puis je t’aide à le faire en t’apprenant (formateur) et te guidant (consultant), mais en même temps il t’es impossible de connaître réellement la compétence de la personne. 
Tu n’as plus de point de référence. Impossible de séparer le bon grain de l’ivraie. Et impossible du coup de savoir à quoi t’attendre… va-t-il faire ? m’apprendre ? me faire trouver ? 

Si toi-même tu es coach où si tu veux le devenir, j’ai une question pour toi : quelle terme définirait mieux que cela qui tu es, ce que tu proposes, ce que tu fais ? Et si tu trouvais un titre permettant aux personnes de comprendre en un clin d’œil ce que tu fais ?

A vous de voir mais que préférez-vous :

« J’ai été coach pendant 20 ans puis après je me suis formé des années pour être… coach… maintenant j’ai changé de métier et je coach des gens ou bien j’ai été entraîneur sportif durant 20 ans puis coach pour des entreprises avant de changer pour accompagner des indépendants à vivre de leur passion… « 


La dictature de l’urgence et les nouvelles technologies appauvrissent notre langue disait Martine Rousseau. Et si nous décidions que l’enrichir nous permettrait de nous enrichir ?

 


ref : Martine Rousseau – Retour sur l’accord du participe passé et autres bizarreries de la langue française

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Si cet article vous a intéressé, PARTAGEZ-le

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email