Entreprendre sans idée ; bon au mauvais ?

Article_ Entreprendre sans idee

Atteindre la liberté professionnelle, devenir maître de son destin, refuser le stress et la pression imposée par une entreprise, mieux gérer toutes les facettes de sa vie. Ce sont les désirs réguliers des futurs entrepreneurs. Mais comment faire si l’on à pas d’idées ?

L’idée de passer le cap vous tente, et pourtant vous finissez toujours pas conclure que : 

  • je n’ai pas de compétence assez forte pour créer quelque chose
  • je n’ai pas de projet, idée, innovants,
  • Qu’en fait, ce n’est pas pour moi…

Pourtant, l’idée est là !

En fait, ami lecteur, tu as l’idée, tu ne la vois pas tout simplement… Allez, montons dans notre montgolfière magique… Du sol que vois-tu ? Une grosse case vide (l’absence d’idée…). Lâchons du lest, laissons le ballon prendre un peu d’altitude… et que vois tu? Rien ! ? Certain.. 

Mais qu’est-ce qui délimite le « rien », cette zone vide à bien une limite en dessinant les contours, comme une pièce manquante d’un puzzle.. Ne vois-tu donc toujours rien ? La forme de la pièce est fondamentale ! C’est l’idée.

Car oui, le projet, le business-model, ne sont que des moyens pour arriver à concrétiser ton idée : être entrepreneur…

Tu as donc l’essentiel mais tu te focalise comme nous avons bien appris à le faire sur ce qui manque et non sur ce que nous avons.

L’Idée des idées 

Alors tu pourrais me rétorquer : « bon ok c’est gentil tout ça, mais sans l’idée de quoi entreprendre cela ne va pas être très utile ». Faux rétorquerais-je !

Tu as le plus important l’idée de l’idée, la raison d’être pour trouver des idées.. Tu as l’Idée avec un grand I, et le comment, ce ne sont que des idées.

Je voudrais te parler de Stéphane, un ami que je connais depuis plus de 10 ans. Il à été photographe indépendant, puis gérant d’un établissement avant de reprendre son indépendance et en créant sa société pour proposer des formations sur l’art de vivre à la française ! L’idée importante dans tout cela : est le pourquoi de toutes ces idées : être indépendant, entrepreneur…

Encore plus haut

Laissons la montgolfière prendre encore plus d’altitude et regarde bien… Si cette idée d’entrepreneur est là c’est qu’elle est cohérente avec le reste non ? Vérifie tout de même… Est-ce que cela va t’apporter quelque chose ? 

Et surtout demande-toi

  • Que se passerait-il dans ma vie si je réussissais comme entrepreneur ? Quels effets cela aurait sur les autres pièces du puzzle ? Est-ce que cela changerait le temps avec ma famille ? ma vision de mon avenir, mes relations ?
  • Qu’est-ce que cela éliminerait et ajouterait à ma vie ?
  • Et puis bien entendu : comment savoir si je deviens un « entrepreneur qui a réussi ? » Quels seraient les critères ?

J’aimerai que tu prennes conscience d’une chose : en quoi cela est important pour toi ? Qu’est-ce que cela va te permettre de faire en plus ; pour toi et pour les autres ?

Comment savoir si tu as trouvé les bonnes réponses : tu prends conscience que le projet que nous appelions idée au début n’a en fait qu’une importance toute relation par rapport à tout le reste. 
Tu comprendras aussi pourquoi les entrepreneurs ne sont pas amoureux de leur business, mais du fait même de le créer. Et que, si le projet ne permet pas d’atteindre les objectifs, ou qu’après un échec, ils savent rebondir car leur objectif est toujours le même, ils ont juste changé de véhicule.

Alors comment faire sans projet ?

Tu as devant toi plusieurs solutions car tu as la chance d’être une des premières générations d’humains qui à la possibilité de changer de ville, de culture, de religion, de mode de pensée, de valeur. Tu as aussi la chance de pouvoir avoir plusieurs vies qui vont se succéder. Je ne parles pas de réincarnation mais bien que dans cette vie tu peux, demain si tu le décides tout changer. Alors les possibilités sont pléthore, ce qui peut faire peur.

Quelques pistes pour toi.

  1. Commence par rendre indispensable pour toi la réussite en creusant l’importance que cette vie à de par l’impact qu’elle aura sur toi et les autres.
  2. Lève la tête, ne cherche pas de projet et regarde autour de toi, dans tes connaissances. Comment les autres ont réussis, parle avec eux. 
  3. Cherche des pistes réalisables (quel est ton budget, ton temps disponible, tes passions) pour avoir toujours un cadre précis.
  4. Explore les catégories de solutions existantes (j’y reviendrai plus en détail prochainement) veux tu être le seul à tout contrôler, veux tu profiter des effets de levier de certains modèles, aimes tu le risques, quel délai pour réussir est acceptable pour toi etc.
  5. Et après laisse décanter.. parles, discutes, échanges avec tout le monde.
  6. Si vraiment tu sens ce besoin mais que tu n’as toujours pas trouvé quoi et comment avancer, il te restera alors la solution de remonter dans la montgolfière en y invitant un coach… pas un gars qui va te dire quoi faire, ou les 7 étapes pour monter ton site, ou comment parler en public… non non un coach qui va donc te poser des questions (cf l’article : Comment différencier un coach d’un consultant et d’un formateur)

Attention ! ne lis pas ce paragraphe si tu n’est pas ouvert au point 6… mais si tu le lis saches que sur ce site tu peux obtenir un rdv téléphone/skype de Diagnostic de ta situation avec moi ! C’est offert par la maison, en cliquant ici.

Et si tu veux être rassuré sache qu’une récente étude de Janvier 2017 montre que :

  • 54 % des jeunes de 18 à 29 ans veulent entreprendre
  • et en même temps, paradoxalement, 73% aiment le salariat principalement pour la régularité des revenu.

Alors la question qui pourrait être intéressante à creuser est : comment avoir cette régularité de revenu en devenant entrepreneur… Encore de quoi réfléchir même si les solutions existent bien comme tu dois le savoir.


Étude de Opinionway pour les Echos sur un panel de 1.006 jeunes de 18à 29 ans- janvier 2017

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Si cet article vous a intéressé, PARTAGEZ-le

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email